Minorque privee llorens

Arader : un artisan menuisier minorquin

Il s’appelle Llorenç FEBRER ROTGER, il est maître artisan menuisier (licence n°837) à Ferreries, Minorque.
Il a hérité et appris de son père, Jaume, le métier d’arader.

Arader vient de l’espagnol arado, qui signifie « charrue ».

Les charrues s’utilisaient dans les champs, lorsque les tracteurs n’existaient pas encore, pour labourer la terre, tirées par des chevaux, des mulets ou des ânes.

La charrue était l’outil principal de la ferme, elle était construite par les araders. Mais ces derniers fabriquaient également bien d’autres choses.

Aujourd’hui, si l’arader continue à façonner les portails, les balustrades et les clôtures typiques minorquins, ainsi que les outils utilisés dans les champs, ses réalisations sont plus éclectiques avec les fauteuils, les canapés, les tabourets, les tables, les bancs, les lits, les têtes de lits, les porte-serviettes…

Dessin lit arader

L’arader travaille l’acebuche (ullastre en minorquin),  l’olivier sauvage dont regorge cette magnifique campagne minorquine.

C‘est un bois que l’on trouve facilement, car il est très répandu sur l’île, et il a la propriété et l’avantage d’être excessivement solide. Toutes les créations de Llorenç sont façonnées à la main, et même si une pièce peut ressembler à une autre, aucune n’est vraiment identique.

Banquette arader

La coupe du bois

Chaque année, on coupe l’olivier sauvage, au cours des mois de Juillet à Février, qui donnent la meilleure qualité de bois, car sa pousse est terminée et il n’a plus tendance à s’ouvrir ni à se fissurer. Ensuite entrent en compte, dans la détermination de la période idéale de la coupe du bois, les phases de la lune : certains prétendent que la pleine lune est idéale, d’autres pensent que c’est la nouvelle lune des mois d’Août à Janvier, mais en réalité, ces théories sont difficiles à évaluer…

La sèche

L’olivier doit ensuite sécher, afin que l’humidité s’évacue. Les bois de petite section réclament deux ans de sèche, et les morceaux les plus gros jusqu’à trois ans. C’est la raison pour laquelle il faut avoir un stock de bois important.

Atelier arader

Le bois d’olivier sauvage, quand il est bien sec, est extrêmement dur, et peut résister aux intempéries jusqu’à 40 ans sans le moindre traitement.

Le travail de l’olivier, exemple de fabrication d’un portail (barrera)

Dans une finca (propriété agricole) de taille moyenne de Minorque, on peut trouver jusqu’à 50 barreras (portails).

Portail arader

Selon les portails à réaliser, il faut choisir les barres horizontales qui vont pouvoir se combiner, avec une taille et une forme voisines. C’est comme faire un puzzle.

Généralement, les barres horizontales, lorsqu’elles sont terminées, ont une épaisseur de 3 cm. Les barres les plus rectilignes sont toujours utilisées pour la partie basse, et les plus incurvées pour la partie haute.

Il faut ensuite sélectionner les barres verticales. Elles ont une épaisseur comprise entre 6 et 7 cm, car elles servent de support aux barres horizontales. Lorsque le portail est réalisé en deux parties, les deux parties verticales centrales doivent être symétriques, c’est la raison pour laquelle on choisit pour ces barres un gros tronc, qui est coupé verticalement en son centre, en obtenant ainsi deux barres absolument symétriques. Généralement, les deux barres verticales du centre d’un portail double sont plus hautes que les barres verticales latérales, afin d’obtenir un dessin arqué.

Minorque privee llorenc1

Avant de réaliser les trous dans les barres, il est nécessaire de dessiner le portail (en disposant les barres sur le sol), et lorsque l’artisan estime que tout convient et s’accorde parfaitement, il marque alors les emplacements des trous. Comme on ajuste les barres horizontales dans les barres verticales, on indique à l’aide d’un crayon les zones d’encastrement, ainsi que la direction et la taille que doit avoir le trou (certains sont plus larges que d’autres, et chacun possède une inclinaison propre, qui est fonction des caractéristiques de la barre horizontale).

Les trous mesurent généralement 2 cm de large, et ont une hauteur correspondant à la largeur de la barre horizontale.

Tete lit arader

Toutes les barres horizontales sont marquées en fonction de leur emplacement, en commençant par le bas : la première est la plus basse, la seconde est juste au-dessus, et ainsi de suite. Une barrera classique comporte huit barres horizontales, il en est de même pour les portails du Cami de Cavalls.

La hauteur du portail est fonction du type d’animal présent dans l’enclos, afin que les bêtes ne sautent pas par dessus. Les portails des maisons et des villas obéissent à d’autres règles, et se réalisent en fonction de la hauteur des piliers des entrées, qui sont généralement plus bas.

Portail olivier minorque

Ensuite, lorsque tout est bien marqué, il faut réaliser les trous selon les indications qui ont été reportées; à l’époque, ils se faisaient avec une mèche et se façonnaient à l’aide d’un marteau et d’un ciseau à bois.

Il faut alors prendre chaque barre horizontale une à une, et comme elles ont toutes leur numéro, il suffit de les ajuster dans l’encoche correspondante, à l’aide d’un uixol, un outil traditionnel, ou d’une scie à ruban.

Ensuite, on cloue les extrémités du portail afin de s’assurer qu’aucune barre ne sorte de ses encoches. Très souvent, on dispose une barre inclinée sur les barres horizontales, qui les recouvre toutes, afin de solidifier l’ensemble, pour que le portail ne bouge plus. Si le portail est très large, on appose également des barres verticales sur les barres horizontales.

Minorque privee llorenc portail

Enfin on place les ferrures dont a besoin chaque portail. Anciennement, dans l’axe du bas, on plaçait même un fond de bouteille de champagne.

En résumé, pour chaque création, le choix des morceaux de bois est primordial, et leur état de sèche également. Pour admirer les réalisations de Llorenç, je vous invite à consulter son site araderdemenorca.com

Balustrade olivier minorque

Autres articles

Témoignage de Florence

Je suis arrivée à Minorque de manière assez inopinée et je suis littéralement tombée sous le charme de cette île et de ses habitants. J’ai

Minorque talayotique : le site de Trepucó

La culture talayotique est la civilisation qui s’est développée aux Baléares, et plus précisément à Majorque et à Minorque. Les premières occupations humaines de Minorque

Témoignage de Cécile et Renaud

Quel plaisir d’avoir été l’un des premiers à bénéficier des services de Minorque Privée! Une idée simple : comment se décharger des contraintes fastidieuses liées à